Dégradation historique des comptes de la Sécurité sociale

Confronté à un déficit record, le gouvernement décide un tour de vis sur les dépenses

- Mis à jour le 16/06/2009

Abyssal. Parfois galvaudé, l’adjectif s’applique cette fois sans contestation au déficit du régime général de la Sécu qui atteindra, selon les nouvelles prévisions officielles, 20,1 milliards d’euros cette année dont 9,4 milliards d’euros pour la seule branche maladie. Ce « trou » constitue un record absolu et représente presque le double du déséquilibre prévisionnel qui avait été voté, dans un élan d’optimisme que certains qualifieront d’aveuglement, dans la dernière loi de financement de la Sécurité sociale (10,5 milliards…).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?