Au CHU de Nantes, la médecine polyvalente à la rescousse  Abonné

Par
Publié le 10/10/2016
nantes

nantes
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Le Pr Gilles Potel, chef du service des urgences du CHU de Nantes, n'est pas peu fier de la spécificité de son service : 46 lits de médecine dite « polyvalente » où s'activent internistes, néphrologues, pneumologues, généralistes et, éventuellement, quelques urgentistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte