70 ans de la Sécu : Marisol Touraine annonce une réflexion sur un régime maladie universel

Par Coline Garré
Publié le 05/05/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : S TOUBON

La ministre de la Santé Marisol Touraine veut faire œuvre de simplification, pour les 70 ans de la Sécurité sociale créée par les ordonnances du 4 et 19 octobre 1945.

Lors du coup d’envoi des festivités, Marisol Touraine a annoncé ce mardi le lancement d’une « réflexion qui pourrait déboucher, à terme, sur un régime maladie universel », pour « sécuriser les droits sociaux par-delà les parcours professionnels » et « simplifier radicalement la couverture des soins ». « Il ne s’agit pas d’ouvrir de nouveaux droits, mais de garantir l’effectivité de ceux auxquels on peut prétendre », a-t-elle précisé.

Éviter les ruptures de couverture

« Tout le monde dans notre pays a droit à une couverture, mais il est parfois compliqué de faire valoir ses droits, parce qu’on n’a pas les papiers pour prouver qu’on est couvert » à la suite d’un déménagement, de l’entrée dans la vie active, d’un changement d’activité ou de statut, d’une période de chômage ou d’une incarcération, a développé la ministre.

Des déclarations qui font écho aux revendications de l’association « 24 heures vitales », fondée par Véronique Picard, dont le fils Mathias, a connu les pires difficultés pour retrouver le régime général à l’issue de ses études, alors qu’il était insulinodépendant.

L’idée serait que chaque citoyen puisse rester affilié à la « même caisse tout au long de son parcours, quels que soient les changements dans sa vie », sans pour autant remettre en cause la pluralité des organismes gestionnaires, a complété Marisol Touraine.

Toujours dans le sens d’une simplification, la ministre a indiqué qu’elle demanderait aux caisses de lui faire des propositions pour que « ressorte mieux l’appartenance de leur réseau à la famille commune de la Sécurité sociale ». « CPAM, CARSAT, CAF, URSSAF, RSI, ou MSA... On s’y perd et la Sécurité sociale reste méconnue » a-t-elle dit.

Universalité et solidarité

La série de manifestations célébrant les 70 ans de la Sécu doit réaffirmer ses principes fondateurs : l’universalité et la solidarité, a insisté Marisol Touraine. Rappelant que l’assurance-maladie obligatoire assume plus de 75 % des dépenses de santé, elle a rejeté un schéma fondé sur les assurances privées : « La solidarité collective ne choisit pas, ne sélectionne pas, n’exclut personne ».

Dans une optique de pédagogie et de proximité, des évènements se tiendront dans chaque département, sous la forme de journées portes ouvertes, d’expositions dans les organismes de Sécurité sociale, ou de manifestations sportives ou culturelles, impliquant les citoyens.

Un concours sur l’innovation et la promotion de la Sécurité sociale est lancé auprès des salariés de la Sécu, un autre cible les élèves. Cinq tchats internet seront organisés sur la retraite, la famille, l’emploi, la précarité et la carte Vitale en décembre. Le 6 octobre, un événement national marquera le jour J.

Enfin, un site internet recensant notamment toutes les manifestations est lancé aujourd’hui.

Coline Garré

Source : lequotidiendumedecin.fr