Dossier

Le cas Bonnemaison

Publié le 15/10/2015 - Mis à jour le 04/11/2015
Le cas Bonnemaison


Le procès en appel de l'ex-urgentiste, Nicolas Bonnemaison, radié à vie par l'Ordre en juillet 2014 s'est terminé le 24 octobre 2015. La cour d'assises du Maine-et-Loire l'a condamné pour un seul des 7 cas d’empoisonnement de patients en fin de vie pour lequel il était poursuivi en appel.