Affaire Bonnemaison : l’Ordre exprime un « sentiment de compassion sincère »

Par Coline Garré
Publié le 04/11/2015
- Mis à jour le 05/11/2015

Crédit photo : DR

Quelques jours après la tentative de suicide de Nicolas Bonnemaison, condamné par la Cour d’assises d’Angers à deux ans de prison avec sursis, le Dr Jean-Marie Faroudja, président de la section éthique et déontologie de l’Ordre des médecins, prend la parole au nom de l’institution, qui a radié l’ex urgentiste en avril 2014.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?