Le point de vue d'Emmanuel Hirsch*

Défis politiques et biomédicaux de la bioéthique  Abonné

Publié le 26/09/2019

En tant que directeur de l'Espace de réflexion éthique d'Ile-de-France, l'auteur a été acteur des récents Etats généraux de la bioéthique. Il s'interroge sur les logiques médicales, scientifiques ou sociétales parfois contradictoires qui commandent l'évolution de notre législation en matière de bioéthique. Et il s'interroge : le législateur, soumis à des vents opposés, a-t-il encore une réelle capacité d'intervention dans ce débat ?

Crédit photo : DR

Reconnaître la personne dans son autonomie morale et sa capacité à consentir, l’informer avec loyauté, respecter son intégrité et lui témoigner une bienveillance, ne pas l’exposer à des risques disproportionnés, être juste à son égard et considérer que son intérêt est toujours supérieur à ceux de la recherche, voire de la société : tels sont quelques-uns des principes de l’approche bioéthique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte