Vol d’ordonnances : l’ARS Rhône-Alpes lance une appli pour faciliter le signalement

Par Henri de Saint Roman
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : VIAP ARS Rhône-Alpes

Faciliter le signalement des vols d’ordonnances, de cartes ou de tampons professionnels par les médecins, et rendre plus accessibles ces signalements aux pharmaciens d’officine : c’est ce que permet l’application « VIAPS », comme Vigie Info ARS produits de santé, développée par l’ARS Rhône-Alpes.

Ce type de vol est en augmentation constante, regrette l’ARS. Résultat : l’accroissement des usages frauduleux de médicaments – le plus souvent des psychotropes, stupéfiants, ou produits dopants comme les anabolisants et les hormones de croissance.

2 050 pharmaciens dans la boucle

L’ARS a développé cette appli, assez simple d’utilisation, malgré quelques petites imperfections. Hébergée sur le site internet de l’agence, elle permet à un praticien de télécharger une fiche de déclaration de vol en quelques clics. Ce dernier doit toutefois renvoyer la fiche complétée à l’ARS et ne peut pas la remplir en ligne.

Parallèlement, les 2 050 pharmaciens d’officine de la région ont été prévenus du dispositif, par l’envoi de cartes mémo. Chacun a reçu un identifiant et un mot de passe qui lui permet de se connecter à VIAPS.

En cas de suspicion d’ordonnance frauduleuse, les officinaux peuvent se connecter rapidement à l’application et avoir accès à la liste des signalements répertoriés par l’ARS au cours des douze derniers mois.

Un dispositif bientôt élargi

L’ensemble des déclarations de vol est également adressé à l’Assurance-maladie, au centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance (CEIP) et aux autorités compétentes. L’ARS précise que le dispositif sera étendu à l’Auvergne en 2016 à la faveur du regroupement des deux régions.

La question de l’élargissement à tout le territoire devra être posée. Car rien n’empêche un malfaiteur de dérober une ordonnance dans une région et d’aller se faire dispenser les produits dans une autre.