L’Asco va récolter les données cliniques de 500 000 patients

- Publié le 17/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Les experts informatiques ont coutume de parler de gisements de données, mais c’est à une montagne que l’American Society of Clinical Oncology (Asco) s’attaque.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?