Glyphosate : EELV conteste devant la justice la commercialisation des herbicides de Monsanto
Brève

Glyphosate : EELV conteste devant la justice la commercialisation des herbicides de Monsanto

Coline Garré
| 20.08.2018

Europe-Écologie-Les Verts (EELV) doit déposer ce 20 août un recours en référé pour faire interdire en France les herbicides au glyphosate du groupe Monsanto après que la justice américaine a condamné l'industriel à indemniser un jardinier atteint de cancer à hauteur de 290 millions de dollars (253 millions d'euros) pour ne pas l'avoir informé de la dangerosité du Roundup (décision dont devrait faire appel le nouveau propriétaire de Monsanto, Bayer). 

EELV entend intenter une action devant le tribunal administratif contre les autorisations de mises sur le marché de ces produits, en réclamant le réexamen en urgence de la dangerosité du glyphosate par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES).

« La récente décision de la justice californienne ne fait pas jurisprudence en France mais elle se fonde sur des documents internes du groupe, qui depuis 1983 est au courant que ses produits sont cancérigènes. Or l'ANSES se fonde sur les documents du groupe. Cette décision californienne constitue donc un fait nouveau qui selon nous justifie que la justice soit saisie », a commenté Julien Bayou, porte-parole d'EELV.

« Nous souhaitons une suspension en urgence pour les particuliers car on ne peut pas tolérer l'utilisation de produits dangereux. Pour les professionnels, l'agriculture est trop dépendante du glyphosate pour une suspension immédiate », ajoute-t-il. EELV demande donc des aides pour que les agriculteurs puissent se passer du produit.

Le gouvernement a qualifié d' « historique » la décision du tribunal américain qui selon le ministère de la Transition écologique confirme la décision « pionnière » d'Emmanuel Macron d'interdire le glyphosate en 2021, alors que l'Europe a renouvelé en novembre dernier la licence de l'herbicide pour cinq ans. En mai, néanmoins, l'Assemblée nationale a rejeté un amendement visant à inscrire cette interdiction dans la loi. 

Avec AFP 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 13

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 5

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 5

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter