Devant la cour d'appel, Jérôme Cahuzac avoue « avoir peur » de la prison

Devant la cour d'appel, Jérôme Cahuzac avoue « avoir peur » de la prison

Loan Tranthimy
| 12.02.2018
  • procès Cahuzac 2018

C'est dans une petite salle d'audience bondée de journalistes que le nouveau procès de Jérôme Cahuzac, 65 ans, s'est ouvert ce lundi devant la cour d'appel de Paris. Entouré de ses avocats, Eric Dupond-Moretti et Jean-Alain Michel, l'ancien député socialiste du Lot-et-Garonne est resté assis, tête baissée durant le rappel des faits.

Jusqu'au 21 février, l'ex ministre du Budget de François Hollande doit à nouveau s'expliquer sur les accusations de fraude fiscale et de blanchiment pour lesquelles le tribunal correctionnel l'a condamné à trois ans de prison ferme et à cinq ans d'inéligibilité en 2016.

Comptes cachés, montages complexes, mensonges : le procès en appel devrait revenir également sur les activités lucratives de sa clinique d'implants capillaires ou son passé de consultant pour l'industrie pharmaceutique.

Peine aménageable

Pour l'ex-pourfendeur de la fraude fiscale, l'enjeu est d'échapper à la prison. Interrogé par le président de la cour d'appel, Dominique Pauthe, sur les raisons de son appel, l'ancien chirurgien, chemise blanche ouverte et sobre veste noire, a répondu avec une voix à peine audible. « J'éprouve un sentiment assez banal, la peur. La peur d'aller en prison, j'imagine comme tout le monde… Je reconnais les faits. J'ai décidé d'interjeter appel d'abord en pensant aux miens ».

De fait, Jérôme Cahuzac peut voir sa peine allégée ou alourdie. Si la cour d'appel confirme le jugement du tribunal correctionnel, l'ex-ministre ira directement derrière les barreaux. En revanche, si la peine est égale ou inférieure à deux ans d'emprisonnement, le prévenu pourra demander une peine aménageable.

Ses avocats devraient plaider qu'une incarcération de leur client « n'est pas justifiée par la gravité des faits », estimant qu'on ne pouvait pas retenir comme circonstance aggravante sa qualité de ministre alors que la fraude avait démarré bien avant.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Vos anecdotes de consultationNourrir la bête...

16-steack

Le colloque singulier réserve parfois quelques surprises. Pendant l’été, des médecins, lecteurs du « Quotidien », racontent comment ils ont... 2

Ces confrères qui ont choisi l'étrangerDr Vincent Spagnoli, au Québec, ce cardiologue trouve une opportunité de carrière

Spagnoli

Certains médecins français exercent ailleurs qu’en France. Pourquoi ? Remise en question du système de soins français ? Simples aléas de... 3

Vos anecdotes de consultationÀ Félix-Guyon, je reviendrai

8-Félix-Guyon

Le colloque singulier réserve parfois quelques surprises. Pendant l’été, des médecins, lecteurs du « Quotidien », racontent comment ils ont... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter