Des spécialistes lancent l’alerte sur la progression de l’antibiorésistance en Europe

Des spécialistes lancent l’alerte sur la progression de l’antibiorésistance en Europe

22.04.2015

À la veille de l’ouverture du Congrès Européen sur la microbiologie clinique et les maladies infectieuses (ECCMID) qui s’ouvre ce samedi à Copenhague, des spécialistes mettent en garde contre la progression de l’antibiorésistance en Europe et estiment que le nombre de décès pourrait atteindre le million d’ici à 2025.

Selon les dernières données disponibles, de 2009, entre 25 000 et 30 000 Européens décèdent chaque année, un chiffre qui, selon la Société européenne pour la microbiologie clinique et les maladies infectieuses (ESCMID), pourrait grimper à 50 000 morts par an au cours des dix prochaines années.

Dans un rapport de novembre 2014, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) estimait que les pays les plus affectés étaient la Grèce, l’Italie et l’Espagne avec des souches bactériennes résistantes, notamment Klebsiella pneumoniae ou Escherichia coli.

Bactéries sans frontières

« Les bactéries ne respectent pas les frontières, Il est donc fort probable que nous assistions à une propagation de microbes hautement résistants provenant des nations présentant un problème plus grave. Nous avons besoin de stratégies aussi bien européennes qu’internationales ainsi que d’initiatives nationales, car le problème ne restera pas local très longtemps », a commenté Murat Akinova, président de l’ESCMID.

En juin 2014, la « World Alliance Against Antibiotic Resistance », une alliance regroupant 700 personnes de 55 pays, créée pour sensibiliser le public sur l’urgence et la gravité du danger de l’antibiorésistance, s’était déclaré en faveur d’une action d’urgence et avait formulé un plan de lutte dans chaque pays. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait annoncé en novembre 2014 la mise en place d’un groupe de travail sur la préservation des antibiotiques. Leurs propositions sont attendues dans quelques mois, à l’été 2015.

Prévalence de plus en plus importante en France

« À présent, nous commençons à assister à une propagation aussi bien hospitalière que communautaire de bactéries multirésistantes (par exemple, des entérobactéries). Il existe par ailleurs une prévalence de plus en plus importante en France de la résistance chez des espèces bactériennes typiquement hospitalières comme P. Aeruginosa et A. baumannii. », a expliqué Patrice Nordmann, spécialiste en microbiologie de l’ESCMID et professeur en microbiologie à l’Université de Fribourg, en Suisse. Détecter très tôt les patients résistants et investir dans le diagnostic rapide est, selon le scientifique, primordial. « Il n’y a pas de solution simple, mais nous devons agir maintenant avant que le problème ne commence à toucher un nombre critique de personnes et qu’il ne donne lieu à une épidémie européenne majeure », poursuit-il. Des mesures seront discutées ce week-end lors du congrès de Copenhague.

Sophie Martos
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Urgences

Fichage des Gilets jaunes : « Ce qu'on nous demande est illégal », témoigne un urgentiste de l'AP-HP

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) impose-t-elle au personnel de ses services d'urgences le fichage des Gilets jaunes blessés lors des manifestations ? L'affaire n'en finit plus de faire couler de l'encre depuis... 12

Expérimentation HPV : « La campagne de vaccination va commencer en octobre en milieu scolaire », annonce Clara de Bort de l'ARS Guyane

hpv

Lors du lancement de la semaine européenne de la vaccination le 18 avril dernier, Agnès Buzyn a annoncé que les régions Guyane et Grand est... 1

Affaire Lambert : le Conseil d’État valide la décision d’arrêt des soins

conseil etat

Saisi une nouvelle fois, le Conseil d'État a validé la décision médicale d'interrompre les traitements de Vincent Lambert. Prise... Commenter

Défiscaliser les déserts pour séduire les médecins : l'idée plaît au SML, moins à l'UFML et ReAGJIR

zone franche

Créer dans les déserts de nouvelles zones franches sans taxes ni impôts réservées aux médecins pour mieux les attirer dans ces territoires... 2

Une 4e année de médecine générale ? Sur les réseaux, les internes disent non au collège des enseignants

cnge

L'annonce du nouveau recensement du nombre de maîtres de stage des universités (MSU), désormais plus de 10 000 à encadrer et superviser les... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter