AMP : la cour d’appel de Versailles valide les demandes d’adoption de 4 couples de femmes

AMP : la cour d’appel de Versailles valide les demandes d’adoption de 4 couples de femmes

16.04.2015

La Cour d’appel de Versailles a validé ce 16 avril les demandes d’adoption de 4 couples de femmes homosexuelles ayant eu recours à l’assistance médicale à la procréation (AMP) à l’étranger.

Cette décision revient sur le premier avis défavorable que le tribunal de grande instance (TGI) de Versailles avait rendu le 29 avril 2014, au motif qu’une AMP à l’étranger était une « fraude à la loi » française, qui réserve cette technique aux seules indications médicales.

La Cour de cassation, saisie pour avis sur cette instabilité juridique par les TGI d’Avignon et de Poitiers, a estimé en septembre 2014 qu’il n’y avait pas fraude à la loi et que le recours à l’AMP à l’étranger n’était pas « un obstacle » à l’adoption au sein d’un couple de femmes.

« Depuis l’avis de la cour de cassation du 22 septembre 2014, nous sommes tenus d’accepter les adoptions homosexuelles d’enfants nés par PMA à l’étranger » lorsque le dossier ne pose pas de problème, indique une source judiciaire.

« Mes clientes sont très soulagées et très heureuses après un an et demi de procédure de voir que la famille qu’elles constituent et leur fille sont légalement protégées », a commenté Me Caroline Mecary, l’avocate de l’un des quatre couples.

95 % des tribunaux se prononcent pour l’adoption

« Cet arrêt a aussi une portée symbolique : il vient clore la polémique sur l’AMP et l’adoption. Désormais si toutes les conditions légales sont réunies, le mode de conception de l’enfant ne fera plus obstacle », a poursuivi Me Mecary. « Il pose aussi à nouveau la question de l’ouverture de l’AMP aux couples de femmes en France. Dans la mesure où elles peuvent adopter des enfants nés d’une AMP à l’étranger, il y a une espèce d’hypocrisie sur cette question », a-t-elle conclu.

La décision de la cour d’appel de Versailles intervient au lendemain d’une décision similaire à Aix-en-Provence. À la mi-juillet 2014, plus de 95 % des tribunaux saisis de demandes d’adoption formulées par les épouses de mères d’enfants nés à l’étranger sous PMA s’étaient prononcés favorablement, selon une étude commandée par la Chancellerie.

Coline Garré (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 3

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 10

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter