Une thèse primée sur l'exposition professionnelle au chrome  Abonné

Publié le 02/03/2020

Tous les deux ans, les professionnels de la santé au travail se réunissent lors d’un congrès national. À cette occasion, l’Institut National de Recherche et Sécurité (INRS)  récompense trois thèses en médecine du travail. Lors de la dernière édition du prix, organisée en 2018, le premier prix de 3 000 euros a été accordé au Dr Juliette Anselmetti pour sa thèse d’exercice. Intitulée « Étude de l’exposition professionnelle au chrome dans une aciérie produisant des aciers inoxydables », sa thèse a été remarquée pour la dextérité et l’originalité de sa démarche scientifique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte