Une jeune homéopathe écrit à Agnès Buzyn  Abonné

Publié le 09/09/2019

Madame la ministre,

Je suis remplaçante en médecine générale depuis 7 ans en Alsace.

Étant de plus en plus souvent confrontée à des demandes de prescriptions homéopathiques auxquelles je ne pouvais pas répondre, je me suis inscrite en janvier 2017 au DU d’Homéopathie à la faculté de Strasbourg.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte