Andropause

Une enquête étiologique indispensable  Abonné

Publié le 22/04/2014

La testostérone diminue avec l’âge, c’est incontestable. Cette diminution est extrêmement variable d’une personne à l’autre. « L’endocrinologue, déclare le Pr Jean-Jacques Legros, est confronté de plus en plus fréquemment à une demande de traitement hormonal substitutif de la part des hommes âgés de plus de 60 ans, sur la base de plaintes souvent peu spécifiques (fatigabilité, diminution de l’intérêt sexuel, tendance à la dépression, troubles du sommeil…) ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte