Hyperactivité vésicale

Un site Internet pour briser les tabous  Abonné

Publié le 17/09/2012
1347844454370503_IMG_89101_HR.jpg

1347844454370503_IMG_89101_HR.jpg
Crédit photo : dr

L’HYPERACTIVITÉ vésicale concerne 3,8 millions de personnes en France, les femmes (17,6 %) étant un peu plus touchées que les hommes (12 à 16 %) (1). Elle se caractérise par une urgenturie et une pollakiurie. Les patients décrivent un besoin soudain et impératif d’uriner, parfois accompagné d’une incontinence. « L’impact sur la qualité de vie peut être important, notamment pour certaines professions », explique le Pr Philippe Grise (urologue, CHU de Rouen).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte