Dilatation des artères rénales

Le point sur les indications après ASTRAL  Abonné

Publié le 09/12/2010
1291949189208903_IMG_49516_HR.jpg

1291949189208903_IMG_49516_HR.jpg

IL REVIENT à P. J. Conlon et coll. d’avoir observé que l’évolution des patients chez lesquels une maladie rénovasculaire a été dépistée est particulièrement péjorative (1). Le bénéfice du traitement par revascularisation de la maladie rénovasculaire athéroscléreuse est resté longtemps discuté en raison de l’absence de preuve formelle. Mais une revue méthodique a montré que la dilatation des artères rénales s’accompagne d’une amélioration significative des valeurs de la pression artérielle en dépit d’une réduction de la thérapeutique médicale (2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte