Des troubles mictionnels à différencier

Comment poser le diagnostic d’hypertrophie bénigne de la prostate  Abonné

Publié le 15/10/2012
1350263768379547_IMG_91166_HR.JPG

1350263768379547_IMG_91166_HR.JPG
Crédit photo : DR

L’HYPERTROPHIE BÉNIGNE DE LA PROSTATE (HBP) est une des affections bénignes les plus fréquentes chez l’homme de plus de 40 ans. « C’est l’égale du fibrome de l’utérus chez la femme. C’est un adénofibromyome », précise le Pr Pierre Costa (urologue, Nîmes). En effet, l’HBP comporte 3 composants tissulaires : muscle lisse, stroma fibreux et glandes épithéliales. « Les adénomes sont différents les uns des autres, insiste le spécialiste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte