Addiction : les seringues passent mal en prison  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 22/03/2018
ADDICTION

ADDICTION
Crédit photo : PHANIE

Les actions de réduction des risques et des dommages (RdRD), en particulier liés à l'usage de substances psychoactives, peinent à franchir les portes des prisons.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte