Bénéfice/risque des options invasives

Savoir raison garder  Abonné

Publié le 19/06/2014

Freiner son enthousiasme et personnaliser l’approche du patient. Bref toujours bien se demander, avant, ce qui marche, pour qui ? Mais aussi quel risque de complication, chez qui ? Tel est le message passé en conférence plénière par le Pr A Moore (Royaume Uni).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte