Ostéomalacie hypophosphatémique liée à l’X

Résultats prometteurs de l’anticorps anti-FGF23  Abonné

Publié le 11/12/2014

La maladie est rare et invalidante, les traitements efficaces n’en sont que plus précieux et attendus ! Elle est due à une mutation de l’endopeptidase qui dégrade le FGF23 : il en résulte une accumulation de cette cytokine qui déploie ses effets métaboliques (fuite tubulaire de phosphate d’où l’hypophosphatémie) et osseux (trouble de minéralisation matricielle). Après une étude préliminaire prometteuse, l’essai de phase 2 a concerné 22 adultes traités par une injection mensuelle d’anticorps anti-FGF 23 pendant 1 an en moyenne (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte