Dr Vincent Jardon, psychiatre responsable Hauts-de-France

« VigilanS, une clinique de l'inquiétude et du souci de l'autre »  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 16/06/2020
La généralisation du dispositif de recontact des suicidants VigilanS, expérimenté dans neuf régions, est l'un des chantiers de l'année 2020 en psychiatrie. Retour sur un dispositif novateur avec le Dr Vincent Jardon, responsable Hauts-de-France.

Crédit photo : les iconoblastes

LE QUOTIDIEN : Le dispositif « VigilanS » est né dans le Nord-Pas-de-Calais. Comment a-t-il été élaboré ?

Dr JARDON : Tout est parti des recherches du Pr Guillaume Vaiva autour de la meilleure façon de maintenir une veille auprès des patients ayant fait une tentative de suicide. Ces travaux s'inspirent eux-mêmes du psychiatre américain Jérôme Motto qui, dans les années 1970, a observé que l'envoi de lettres à des suicidants contribuait à la réduction de la mortalité. C'est une clinique de l'inquiétude, du souci de l'autre, de la relation. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte