Psychiatrie : un rapport s’alarme du recours croissant à l’hospitalisation sous contrainte  Abonné

Par
Elsa Bellanger -
Publié le 17/06/2020

Crédit photo : S. Toubon

En psychiatrie, « la part des soins sous contrainte dans les admissions croît de façon préoccupante, atteignant le quart des admissions et représentant 40 % d’entre elles dans certains établissements », alerte Adeline Hazan, la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), dans le rapport « Soins sans consentement et droits fondamentaux », publié aujourd’hui chez Dalloz et qui sera mis en ligne mi-juillet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte