HTAP précapillaires du groupe I

Trois grandes cibles pour une dizaine de médicaments  Abonné

Publié le 31/03/2014

Les hypertensions artérielles pulmonaires (HTAP) précapillaires du groupe I sont caractérisées par une dysfonction des cellules endothéliales artérielles pulmonaires, avec production anormalement élevée de vasoconstricteurs pulmonaires et anormalement basse de vasodilatateurs pulmonaires aboutissant à une prolifération de la paroi du vaisseau et à son obstruction progressive (lire encadré). Ces HTAP peuvent être idiopathiques, héritables, induites par des médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte