Des risques de décès mal évalués

Mauvaises notes pour les scores dans l’embolie pulmonaire

Par
Publié le 12/10/2020

Une étude (1) s’est attelée à évaluer l’intérêt de divers scores de risque pronostique utilisés dans l’embolie pulmonaire (EP). Résultat, ces scores peinent à classer les patients en haut risque, bas risque et risque intermédiaire : ils s’avèrent donc très imparfaits pour évaluer le risque de décès des patients présentant une EP. Ce qui explique peut-être leur multiplicité en attendant « the » score qui reste encore à créer… et laisse, entre-temps, les cliniciens bien démunis, puisqu’« en pratique clinique l’intérêt des scores existants est bien modeste », résument les auteurs. On s’en doutait… c’est confirmé.

Crédit photo : Phanie

La plupart des embolies pulmonaires (EP) aiguës s’en sortent bien. Néanmoins, 5 à 15 % des patients sont à haut risque de décès ou de collapsus hémodynamique ; pour les identifier, de multiples scores de risque ont été développés, rappellent les auteurs d’une étude évaluant l’intérêt de divers scores de risque pronostique (1).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)