Polyarthrite rhumatoïde

L’association d’une pneumopathie interstitielle diffuse  Abonné

Par
Publié le 12/12/2016

La pneumopathie interstitielle diffuse (PID) est une complication sévère qui contribue à l’excès de mortalité lié à la PR. Une étude rétrospective nationale apporte des informations sur les caractéristiques des patients PID-PR. Elle a inclus 189 patients (59 % de femmes, 53 % de fumeurs). La PR évoluait depuis 12 ans en moyenne, était érosive dans 69 % des cas, ACPAs positifs dans 86 % et associée à un syndrome de Sjögren dans 21 % des cas. À L'inclusion la PID évoluait depuis 5 ans en moyenne et était asymptomatique dans 15 % des cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte