L'infestation ne recule pas malgré les efforts

Il faut renforcer la lutte contre l'ambroisie

Par
Pascale Solere -
Publié le 22/10/2019

La prévalence de l'allergie à l'ambroisie, déjà importante, pourrait croître encore alors que cette espèce végétale invasive se répand. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), l'Observatoire des Ambroisies (Fredon), l’Alliance contre les espèces invasives (AEI) et l'association Stop Ambroisie ont fait un point sur ce problématique début octobre à Paris (1).

Crédit photo : phanie

Les espèces végétales invasives sont en pleine expansion en France et, parmi elles, l'ambroisie à feuilles d'armoise, autrement nommée « herbe à poux » par nos cousins canadiens, en raison des démangeaisons qu'elle provoque. Arrivée d'Amérique du Nord à la fin du XIXe siècle, cette plante qui se développe globalement sur le 45e parallèle a trouvé un terrain de prédilection en France.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)