Dissémination des particules et contamination du matériel

Des mesures d’hygiène pour l’aérosolthérapie  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 02/06/2020
À l’heure de l’épidémie de Covid-19, il est important de rappeler que le recours à l’aérosolthérapie est associé à un risque de dissémination des particules et donc peut-être des germes, notamment lié à la contamination du matériel.
Un risque avéré pour le personnel soignant

Un risque avéré pour le personnel soignant
Crédit photo : phanie

Il est bien établi que la nébulisation, et plus largement l’aérosolthérapie, peut disséminer des particules dans l’atmosphère, comme en atteste le nuage qui se forme autour du patient lors de leur utilisation. Cette dissémination se fait dans tous les plans, vertical et horizontal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte