Les états généraux de la prématurité

L’urgence d’une mobilisation pour un « Plan »  Abonné

Publié le 14/10/2013

CHAQUE ANNÉE en France 60 000 naissances sont prématurées, ce qui représente 6,6 % des naissances vivantes et 7,4 % des naissances (si l’on inclut les mort-nés). Elles provoquent deux tiers des décès avant le premier mois, 50 % des handicaps de l’enfant et hypothèquent la santé à l’âge adulte. En France, la situation s’aggrave. Non seulement l’incidence de la prématurité a augmenté, passant de 5,9 % à 7,4 % des naissances en quinze ans (de 1995 à 2010).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte