D’autres pistes  Abonné

Par
Publié le 19/11/2018

Si le nusinersen représente un progrès indéniable, d’autres pistes restent à explorer pour cibler les motoneurones de la respiration et de la déglutition. Y associer un traitement par voie générale serait une possibilité. Une autre serait de traiter avant l’atteinte irréversible de ces motoneurones, c’est-à-dire dès la naissance. Mais cela nécessiterait, tout en s’assurant qu’un traitement précoce est bien efficace, d’organiser un dépistage génétique de masse pour repérer les enfants atteints.


Source : Bilan Spécialiste