Énurésie nocturne

Contrôler ou canaliser les troubles en attendant leur disparition  Abonné

Publié le 25/09/2014
1411607585546907_IMG_136553_HR.jpg

1411607585546907_IMG_136553_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

L’énurésie nocturne est par définition (International Children’s Continence Society) une incontinence intermittente (non régulée) qui survient pendant le sommeil, chez un enfant d’au moins 5 ans. Elle entre dans le cadre des troubles mictionnels d’ordre fonctionnel.

En France, elle concerne 9,2 % des enfants de 5 à 10 ans scolarisés. L’énurésie peut être primaire si l’enfant n’a jamais eu de période « sèche », de continence, durant le sommeil pendant au moins 6 mois, ou secondaire. Environ 2 % des enfants resteront énurétiques à l’âge adulte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte