Enfant et migrant : quand le soin devient politique

Comment assurer la santé des plus fragiles ?

Publié le 09/12/2019
Avec une logique parfois contradictoire de contrôle des flux migratoires et de protection sociale liée à l’enfance en danger, la santé des personnes migrantes reste un sujet sensible dont les modalités de prise en charge font débat. Les enfants primo-arrivants représentent une population particulièrement vulnérable, dont l’accès aux soins devrait être facilité, avec des enjeux préventifs de santé publique globale.
Les structures dédiées manquent de moyens et d’effectifs

Les structures dédiées manquent de moyens et d’effectifs
Crédit photo : phanie

Les politiques migratoires sont au cœur du débat public en Europe et en France, notamment en ce qui concerne l’accueil des migrants et l’accès aux soins des étrangers. Les enfants migrants sont une population spécifique vulnérable à prendre en compte, avec des spécificités liées notamment aux situations complexes des mineurs non accompagnés, qui bénéficient d’un statut juridique particulier (1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?