Geek attitude

Un coup de fil, ça peut sauver la vie  Abonné

Publié le 10/09/2012

G. Benson (Minneapolis, États-Unis) a présenté les résultats préliminaires (1) d’un programme de coaching téléphonique proposé à une population à haut risque cardiométabolique, dans le but de réduire l’incidence des infarctus du myocarde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte