Trop peu d’oméga 3, trop d’acides gras saturés  Abonné

Publié le 11/06/2015

L’ONIDOL (interprofession des ole?agineux) a fait re?aliser une e?tude des apports en acides gras (AG) des Franc?ais et de la place des matie?res grasses ve?ge?tales dans ces apports (1). Ces derniers ont été compare?s aux ANC pour les AG de?finis par l’Anses en 2010. Résultats : l’apport moyen quotidien en AG polyinsature?s Ome?ga 3 des Français est deux fois infe?rieur aux ANC et l’apport total en acides gras sature?s (AGS), trop important. Or, s’il ne faut pas supprimer les matières grasses visibles, celles d’origine ve?ge?tale devraient être davantage privilégiées et variées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte