Synthèse protéique sous thérapie ciblée  Abonné

Publié le 22/03/2012
1332384270332133_IMG_79536_HR.jpg

1332384270332133_IMG_79536_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

Pour mieux comprendre le fonctionnement de ces thérapies ciblées et leurs conséquences sur les synthèses protéiques, l’équipe du Dr Sami Antoun* a analysé les variations de la masse musculaire de patients atteints de cancer du rein métastatique traités par : le sunitinib, un inhibiteur multikinase et des récepteurs vasculaires, l’évérolimus un inhibiteur mTOR et le sorafénib, un inhibiteur multikinase et des récepteurs vasculaires, dont les effets sarcopéniques ont été précédemment rapportés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte