Salade en sachet

Salmonella enterica en raffole  Abonné

Publié le 21/11/2016

Le conditionnement des salades en sachet favorise la prolifération de la bactérie Salmonella enterica, selon une étude américaine publiée dans la revue « Applied and Environnemental Microbiology ». Quant aux jus relargués par les feuilles de salade, ils augmentent la capacité de la bactérie à s'accrocher aux parois du sachet et stimulent la formation de biofilms protecteurs de Salmonella sur les feuilles. Pour un stockage moyen d'une salade en sachet de 5 jours au réfrigérateur, le nombre de salmonelles est ainsi multiplié par 1000, selon cette étude.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte