Nutri-Score désormais conforme aux recommandations de Santé publique France

Par
Damien Coulomb -
Publié le 05/09/2019

Crédit photo : PHANIE

L'algorithme de calcul du Nutri-Score va connaître une mise à jour visant à le mettre en conformité avec les recommandations de Santé publique France concernant les graisses végétales. Selon un arrêté, publié ce jeudi matin dans le « Journal officiel », les huiles végétales obtenues à partir de colza, de noix et d'olive font leur entrée dans la liste des ingrédients dont la présence dans un aliment génère des « points positifs », plus ou moins nombreux en fonction de la teneur.

Le Nutri-Score, adopté en janvier 2016, prend en compte, pour 100 g de produits, les nutriments dont la consommation excessive nuit à la santé (comme le sel, les sucres et les acides gras saturés), et les nutriments positifs (comme les protéines, les fibres, et aussi les quantités de fruits, légumes ou légumineuses incorporées dans la recette). C'est cette dernière catégorie que les huiles de noix, d'olive et de colza rejoignent.

Une incohérence corrigée

Par ailleurs, les huiles de d'olive et de noix vendues en bouteille, qui bénéficiaient jusqu'ici d'une note D, afficheront désormais une note C, identique à celle de l'huile de colza. Cet arrêté « corrige une incohérence qui existant entre le Nutri-Score d'une part, et les recommandations française et européenne en matière de nutrition d'autre part », explique le Dr Serge Hercberg, président du Programme nutrition santé et promoteur du Nutri-Score.

En effet, les dernières recommandations de l'agence, publiée en janvier 2019, préconisaient de privilégier l’huile de colza, de noix et d’olive sur les autres sources de matières grasse ajoutée.


Source : lequotidiendumedecin.fr