Allergie à la pomme

L’induction de tolérance alimentaire  Abonné

Publié le 30/09/2013
1380636761458080_IMG_111840_HR.jpg

1380636761458080_IMG_111840_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

LES PROTOCOLES D’INDUCTION DE TOLÉRANCE alimentaire s’appliquent de plus en plus aux allergènes tels que l’arachide, la noix de cajou, le lait et l’œuf. Longtemps, la prise en charge des manifestations (syndrome oral) liées aux allergies croisées telles que le syndrome pomme/bouleau, fut souvent délaissée au profit de conseils d’éviction du fruit s’étendant à l’ensemble des rosacées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte