Promotion de la bonne alimentation à la télévision

L’autorégulation plutôt que la réglementation

Publié le 19/02/2009
- Mis à jour le 19/02/2009

COMME L’A RAPPELÉ, lors de la signature de la charte, le président du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel), Michel Boyon, ce n’est pas la première fois que la télévision relaye des campagnes au service de la santé publique : canicule, grippe aviaire et autres alertes sanitaires ont déjà donné lieu à des engagements volontaires des chaînes. Cette fois, c’est contre l’épidémie d’obésité que les professionnels ont décidé d’amorcer «  une démarche vertueuse  », selon la formule de Roselyne Bachelot.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?