Au Congrès de l’American Heart Association

L’ail à l’honneur dans les suites de l’infarctus  Abonné

Publié le 17/11/2011
1321496340299704_IMG_71691_HR.jpg

1321496340299704_IMG_71691_HR.jpg
Crédit photo : DR

Le trisulfure de diallyl, un composant de l’ail, est étudié par une équipe américaine : il pourrait aider à libérer de l’hydrogénosulfite, un composé protecteur utile dans l’infarctus du myocarde, la chirurgie cardiaque ou le traitement d’une insuffisance cardiaque. Un sujet parmi d’autres au Congrès de l’AHA (Orlando).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte