Avertissement du collège américain de cardiologie

Gare au piratage des défibrillateurs implantables connectés  Abonné

Par
Publié le 22/02/2018
.

.
Crédit photo : BURGER/PHANIE

En janvier 2017, une faille de sécurité avait été découverte dans le transmetteur Merlin@home relayant les données des pacemakers commercialisés par St Jude Medical.

Merlin@home ne doit normalement pas transmettre des commandes aux défibrillateurs. Il s'est non seulement avéré qu'il en était capable, mais les chercheurs ont également découvert que le verrou de sécurité du pacemaker bloquant les commandes non autorisées pouvait être contourné.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte