APLV : un substitut laitier à la cuillère  Abonné

Par
Publié le 16/10/2017
neocate

neocate
Crédit photo : DR

L'allergie aux protéines du lait de vache (APLV) concerne 2,5 % des enfants dès la naissance, dont 10 % ont une forme sévère. « Neocate Spoon » est indiqué dans l'APLV en deuxième intention, après échec des hydrolysats poussés de protéines, ou en cas de polyallergies et dans l'œsophagite à éosinophiles. À partir de 6 mois, c'est une option complémentaire aux acides aminés libres, qui sont liquides et dont l'odeur peut rebuter certains enfants, ou au lait maternel, les trois pouvant être utilisés alternativement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte