Amusie : le « cerveau musical » est altéré dans les cortex auditif et frontal  Abonné

Publié le 26/04/2013
1366980499428697_IMG_104158_HR.jpg

1366980499428697_IMG_104158_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

Selon une étude menée par des chercheurs du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CNRS/Inserm/Université Claude-Bernard Lyon 1), les personnes atteintes d’amusie congénitale présentent un traitement altéré de l’information musicale au niveau de deux régions cérébrales : le cortex auditif et le cortex frontal, surtout dans l’hémisphère cérébral droit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte