TRISOMIE 21

La médecine prénatale est partagée  Abonné

Publié le 18/02/2013

Dans une lettre ouverte adressée au président du Collège national des gynécologues et obstétriciens français CNGOF, le Dr Patrick Leblanc, coordinateur du Comité pour sauver la médecine prénatale (CMSP) alerte sur « le drame que vit la médecine prénatale à propos du dépistage de la trisomie 21 » et les « écueils éthiques » que fait planer le nouveau test de dépistage. Fin janvier, le CNGOF s’est prononcé en faveur du nouveau test prénatal de diagnostic de la trisomie 21, actuellement à l’essai en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte