Un risque de décès lié au Covid quadruplé pour les patients cirrhotiques, les hépatologues de l'AFEF réclament le droit au chômage partiel  Abonné

Par
Publié le 15/10/2020

Crédit photo : S.Toubon

L'Association française pour l'étude du foie (AFEF) interpelle le ministère des Solidarités et de la Santé sur la situation des patients atteints de cirrhose dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Dans un courrier daté du 13 octobre 2020, ils demandent à Olivier Véran une révision du décret 2020-1098 du 29 août 2020, afin que ce dernier identifie les patients cirrhotiques comme éligibles au droit au chômage partiel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte