Un cas possible de rémission durable sans myéloablation dévoilé au congrès AIDS 2020  Abonné

Par
Publié le 09/07/2020

Crédit photo : PHANIE

Un patient brésilien de 34 ans pourrait être le premier cas de rémission durable d'une infection par le VIH sans avoir recours à la myéloablation et la greffe de cellules souches hématopoïétiques. C'est ce qui a été présenté en session plénière de la 23e Conférence internationale sur le sida, qui se tient cette année en ligne du 6 au 10 juillet, en raison du Covid-19.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte