Maladies infectieuses : extension du domaine du moustique  Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 03/12/2018
tigre

tigre
Crédit photo : PHANIE

« De petits changements de température et de précipitation peuvent entraîner de grands changements dans la capacité de transmission d'importantes maladies vectorielles et liées à l'eau », est-il rappelé dans le rapport 2018 du « Lancet » sur la santé et le changement climatique.

Si ce rapport met en exergue l'exemple de deux maladies - la dengue transmise par le moustique et le choléra par l'eau -, « le changement climatique peut affecter toutes les maladies infectieuses dans leur ensemble, y compris en Europe », explique Serge Morand, chercheur CNRS/CIRAD/IRD.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte