Le choléra touche dix nouvelles personnes en Algérie

Par
Coline Garré -
Publié le 29/08/2018

Le choléra, réapparu en Algérie début août pour la première fois depuis 22 ans, touche désormais près de 60 personnes dans cinq régions du pays, dont 11 dans la capitale, annonce le ministère de la Santé. 

« À la date du 27 août, 59 cas de choléra ont été confirmés et 26 autres (se sont avérés) négatifs parmi les 172 (personnes) hospitalisées depuis le 7 août 2018 », indique le dernier communiqué. Quelque 66 personnes ont pu sortir de l'hôpital. Le bilan de la veille faisait mention de 49 cas confirmés sur 139 patients hospitalisés. 

L'actuel épisode de choléra a tué deux personnes hospitalisées à l'hôpital de Boufarik dans la wilaya (préfecture) de Blida (environ 50 km au sud d'Alger), principal foyer de l'épidémie, avec 30 cas confirmés. Une femme de 46 ans, souffrant de diarrhées aiguës est en outre décédée ce 27 août au même hôpital, mais les analyses sont en cours pour vérifier la présence ou non du vibrion du choléra dans son organisme, selon le directeur de l'établissement, Reda Daghbouche. La malade souffrait par ailleurs d'autres pathologies, dont une maladie cardiaque. 

La gestion de la crise par les autorités reste contestée. Le ministère de la Santé a dû démentir les propos prêtés à son ministre Mokhtar Hasbellaoui qui avait affirmé dimanche que l'épidémie serait « éradiquée dans les trois jours ».

Avec AFP 


Source : lequotidiendumedecin.fr