La seringue du « Dr » Yem Chroeum  Abonné

Publié le 22/10/2015

C’est l’histoire d’un « médecin » de campagne. Le Dr Yem Chroeum, 55 ans.

Son procès s’est ouvert mardi dans son pays, le Cambodge ; il encourt la prison à vie.

Les chefs d’accusation ? « Meurtre », « inoculation intentionnelle du virus du sida » – en pratique : la contamination d’un village entier (plus de cent personnes, dont des enfants et des vieillards).

L’arme du crime ? Des seringues usagées, utilisées et réutilisées pour piquer toute une patientèle. La défense de l’accusé ? Il ne se rendait pas compte du risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte