La difficile gestion des « bébés sans bras »

Publié le 24/06/2019
bebe sans bras

bebe sans bras
Crédit photo : PHANIE

« Santé publique France (SpF) a été dans le déni concernant les cas groupés d'agénésies transverses des membres, estime l'épidémiologiste Emmanuelle Amar, responsable du registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera). En septembre 2018, Emmanuelle Amar médiatise ses inquiétudes face à la naissance d'enfants atteints d'agénésies transverses des membres, dans un périmètre de 17 km dans l'Ain. Des cas que l'on observe également en Loire-Atlantique et dans le Morbihan. SpF n'ignore pas leur existence.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?